Département de géographie et d’histoire — Université Cergy-Pontoise

Département de géographie et d’histoire — Université Cergy-Pontoise

Sites liés

Contacts

UFR Lettres & Sciences Humaines


Site des Chênes II,
33 boulevard du Port F-95011 Cergy-Pontoise cedex

Directeur de l’UFR
Laurent GATINEAU

Directeur du département
géographie et d’histoire
et resp. filière géographie
Antoine BEYER

Resp. de la filière histoire
Agnès TACHIN

Resp. administratif
Lolita BOUILLET

Coordinatrice
Delphine DELARUE
tél. 01 34 25 64 25.

Coordinatrice des Langues Vivantes
Claire CARLES-HUGUET

Responsable des Relations Internationales
Kim NGUYEN

Secrétariats

Filière GEOGRAPHIE

  • LICENCES professionnelles Bureau 100
    Valérie GODICHEAU
    tél. 01 34 25 64 35
    Transport des voyageurs

Filière HISTOIRE

Programme 2017 Maîtrise d’expression française écrite et orale

Cours dispensé par Blandine Guillemot

Enseignement dispensé en 1e année de Licence - 1e semestre .  Pour des étudiants inscrits à la mention . programme de l'année/thème et propositions d'écriture.

SEMESTRE 1 PROGRAMME DE L’ATELIER D’ECRITURE 2017 « CLIMATS »

A la suite de la COP 21 qui s’est tenue à Paris en 2015 (du 30 novembre au 11 décembre), de la sortie en salle du fils Demain, de la parution, entre autres, de l’anthologie Du souffle dans les mots, 30 écrivains s’engagent pour le climat, Arthaud, 2015, nous inviterons les étudiants à se pencher sur la notion de climat. L’idée est d’explorer toutes les acceptions du mot et de les faire résonner avec leurs expériences personnelles, notamment celles de jeunes étudiants, de citoyens français, de citoyens du monde. Nous n’aborderons donc pas seulement la notion de « réchauffement climatique », mais nous investiguerons aussi vers des territoires qui feront se croiser l’histoire, l’actualité, la sociologie, la géographie, l’écriture.

S1 12 SEPTEMBRE Climat « état d’âme » d’entrée à l’université
Sur un mode humoristique, les étudiants peuvent évoquer leur emploi du temps, leurs attentes, leurs appréhensions, leurs premières déconvenues ou leurs premières joies d’entrée à l’université, en s’inspirant du texte de M. Pagnol.
Marcel Pagnol, Le Temps des secrets, 1960.

Marcel Pagnol est un écrivain, un dramaturge et un cinéaste français. Il est né en 1895 à Aubagne et mort en 1974. « Le Temps des secrets » est le dernier volume de son autobiographie, paru de son vivant.

L’emploi du temps
J’avais été porté par les bousculades jusque devant la chaire (1) et je me trouvais assis auprès d’un garçon très brun et joufflu, qui paraissait consterné d’avoir été refoulé jusque-là. Le monsieur remonta lentement vers le tableau noir, en traînant un peu sa jambe droite. Alors il regarda bien en face toute la compagnie, puis avec un sourire à peine esquissé, il dit d’un ton sans réplique :

  • Messieurs, les élèves qui méritent une surveillance constante ont une tendance naturelle à s’y soustraire. Comme je ne connais encore aucun d’entre vous, je vous ai laissé la liberté de choisir vos places : ainsi les mal intentionnés, en faisant des efforts désespérés pour s’installer loin de la chaire, se sont désignés d’eux-mêmes. Les élèves du dernier rang, debout ! Ils se levèrent surpris.
  • Prenez vos affaires, et changez de place avec ceux du premier rang. Je vis la joie éclater sur le visage de mon voisin, tandis que les dépossédés s’avançaient consternés. Nous allâmes nous installer au tout dernier pupitre (2), dans le coin de droite en regardant la chaire.
  • Maintenant, dit notre maître, chacun de vous va prendre possession du casier qui est le plus près de sa place (...) Maintenant, pour inaugurer (3) votre année scolaire, je vais vous distribuer vos emplois du temps. Il prit sur le coin de sa chaire une liasse (4) de feuilles, et fit le tour de l’étude, donnant à chacun celle qui lui convenait. J’appris ainsi que nos journées débutaient à huit heures moins un quart par une "étude" d’un quart d’heure, suivie de deux classes d’une heure. A dix heures, après un quart d’heure de récréation, encore une heure de classe, et trois quarts d’heure d’étude avant de descendre au réfectoire, dans les sous-sols de l’internat. Après le repas de midi, une récréation d’une heure entière précédait une demi-heure d’étude qui était suivie - ex abrupto (5)- de deux heures de classe. A quatre heures, seconde récréation, puis de cinq à sept, la longue et paisible étude du soir. En somme, nous restions au lycée onze heures par jour, sauf le jeudi (6), dont la matinée était remplie par une étude de quatre heures : c’était la semaine soixante heures, qui pouvait encore être allongée par la demi-consigne (7) du jeudi ou la consigne entière du dimanche.

S2 19 SEPTEMBRE Climat « revue de presse » sur l’actualité
A deux ou trois, écrivez des flashs infos sur ce qui vous semble constituer le cœur de la rentrée en France et dans le monde. L’humour, une fois encore, est bienvenu. On ne vous demande pas bien sûr de copier-coller BFM TV ou toute autre chaîne d’information en ligne, mais de hiérarchiser vos informations et de leur donner une formulation personnelle. La revue de presse sera présentée à l’oral par groupe.

S3 26 SEPTEMBRE Vous avez dit « réchauffement climatique » ?
A partir d’un sac de mots portant sur ce thème et constitué par les étudiants, chaque étudiant piochera trois mots à partir desquels il écrira un paragraphe cohérent de son choix, illustrant de préférence le thème.

S4 3 OCTOBRE Utopie : changer nos habitudes pour protéger notre planète !
Quelques extraits du fils Demain seront visionnés. Dans le cadre d’une campagne électorale anticipée, les étudiants devront rédiger une liste de propositions pour changer nos habitudes. Ils devront anticiper les réticences et les contre-arguments en envisageant les freins aux changements et en proposant une vraie révolution des mentalités. Humour bienvenue !

S5 10 OCTOBRE Climat du quotidien1 : cartographie sensible, historique et émotionnelle
Il s’agira pour les étudiants de glaner des informations sur le lieu où il vive : son histoire, sa transformation éventuelle au cours des cinquante dernières années, son type d’habitat (quartier rural, résidentiel, HLM, cité universitaire, lotissement etc. ), le type d’habitants (d’un point de vue social, culturel, ethnique, religieux, voire politique), de commerces (boulangerie, boucherie, supermarchés, supérettes, bureaux de tabac, etc.), les lieux de vie (centre culturel, médiathèque etc.)… Dresser en quelque sorte la radiographie de leur « territoire ». Toutes les informations seront rédigées de manière subjective en faisant entendre le point de vue de l’étudiant sur la réalité qu’il dépeint, sur l’espace qui est le sien.

S6 17 OCOBRE Climat du quotidien 2 cartographie sensible, historique et émotionnelle
Les étudiants seront amenés à raconter leur itinéraire de chez eux à la fac. Pour se faire, ils devront réaliser une carte de leur trajet sur 4 feuilles format A4 collées ensemble. Cette carte rendra compte des déplacements dans l’espace public, émaillés par des noms de villes, de station de bus, de train ; des mots rendant compte de l’expérience sensorielle (visuelle, sonore, olfactive…) et émotionnelle que constitue le trajet. Elle comportera ainsi des points de repère, mais aussi des éléments glanés au cours du trajet (tickets, feuilles d’arbre, petits objets…), des impressions, des ressentis… Ils seront tous collés, dessinés ou reportés sur la carte qui deviendra aussi bien une carte rationnelle qu’une carte émotionnelle. Les lieux ne seront pas forcément représentés à leur échelle (les lieux qui comptent pourront ainsi être grossis, amplifiés), des mots empruntés au lexique des sentiments, des sensations, des images sensibles (utilisant journaux, tissus, photos…) viendront personnaliser la carte.
Cf. http://blog.mondediplo.net/2011-09-19-Cartographie-sensible-emotions-et-imaginaire

S7 31 OCTOBRE Le climat influence-t-il notre caractère ?
Vous discuterez l’une de ces deux propositions soit en la validant soit en l’invalidant en vous appuyant sur au moins trois arguments illustrés d’exemples précis.

  • « Courir au-delà des mers, c’est changer de climat, mais non changer de cœur » Horace
  • « Ce sont les différents besoins dans les différents climats, qui ont formé les différentes manières de vivre ; et ces différentes manières de vivre ont formé les diverses sortes de lois » Montesquieu, L’Esprit des lois, 3e partie, Livre XIV, chap. X.

S8 7 NOVEMBRE Comment habitons-nous la terre ?
Que nous dit la terre ? Discours de la terre (Fredéric Boyer, « De son extinction, discours d’adieu », Du souffle dans les mots, 30 écrivains s’engagent pour le climat, Arthaud, 2015) A vous d’inventer la réponse des hommes.
Tu as fait de tes désirs mes projets.
Mais je n’avais pas de projet
nulle intention
j’étais terre
depuis toujours voilée
à ton esprit.

Que tu m’aies massacrée n’est qu’une raison pour
toi de prendre aujourd’hui ouvertement ma défense.
Tu m’as tellement défaite et recréée
violée et transformée
je suis toi
sans t’appartenir
l’apogée de tes prouesses ton spectacle ton carnage
ta rêverie ton pillage
ta douceur
et ta solitude.

Reviens sur ta vitalité désespérée
sur ton amour malheureux de toi-même
ou sur l’haleine écœurante de ton profit.

Regarde, archéologue, dans mon ventre sombre j’ai
tout conservé de tes charniers, tes enfants assassinés,
tes ordures, tes rejets.

Oh bouquets perdus
équilibres défaits
pollen empoisonné.

Il n’y a plus que les cendres
le lait des pôles glacés qui tourne
la neige fondue
acide

et le grelot de ta folie qui grelotte humanité
comme un dernier désir dans l’air bleui
vicié.

Dis-toi que le dernier abîme risque de ne pas être
le mien
que la dernière lumière
sera celle de l’astéroïde mort
inaccessible.

Dis-moi, sommes-nous si loin de la fin
de la terrible variété de ce monde ?

N’oublie pas de refermer la porte derrière toi.
Emballe, empailleur, tes repas mortuaires, tes
cadavres de langoustines et de léopards
emporte tes glaciers secs
tes mers mortes.

J’affirme que c’est une chose stupéfiante
eh bien ! mettons que la maison brûle !

Univers instable douloureux
merveilleux
nulle part
nostalgie de quelque chose
qui étais-tu humanité ? »

S9 14 NOVEMBRE L’univers de l’homme est-il l’inhumain ?
Que vous inspire cette photo du travail de Sue Webster & Tim Noble ?
Renseignez-vous sur le phénomène d’entropie illustrée dans les films Blade Runner et Wall-e notamment.

S10 21 NOVEMBRE Intempéries, catastrophes naturelles
Renseignez-vous sur une des catastrophes naturelles (tsunami, éruption volcanique, ouragan etc.) qui a émaillé l’histoire de l’humanité.

S11 28 NOVEMBRE Lettre adressée au reste de l’humanité
Vous rédigerez une lettre adressée à l’humanité sur le climat, message d’espoir, message pessimiste, message désabusé ou militant.

article mis à jour 11 septembre 2016 :: rédigé par Blandine Guillemot
xhtml 1.0 strict